COMMENT AIDER UN ENFANT A DEVENIR CONFIANT

 

enfants-confiants

 

Bien que personne ne reçoive un manuel sur la parentalité ou une bible de l’éducation dans la salle d’accouchement, il est de notre devoir en tant que parents de rendre nos enfants remplis des joies de la vie, heureux et confiants. En tous cas, autant que faire se peut.

 

Nous allons donc voir ce qui peut-être la cause de la perte de l’estime de soi chez les enfants et ce que nous pouvons faire pour inverser la tendance.

 

Mais avant tout, ce que j’aimerais que tu comprennes, c’est que lorsque je te parle d’enfants ici, en vérité c’est de nous adultes dont je veux aussi parler. Ce que nous sommes aujourd’hui, est en grande partie le fruit de ce que nous avons reçu dans notre enfance.

 

C’est notre base. Et si nous voulons un monde rempli d’un peu plus d’amour et des adultes épanouis, commençons par accompagner les enfants dans leur épanouissement personnel.

 

Il est beaucoup plus facile d’élever de bons enfants que de tenter de réparer une “mauvaise parentalité” quand nos enfants sont devenus adultes. Appliquons une éducation de type développement personnel pour le bien-être de nos enfants.

 

Une autre chose est que nos enfants sont des individus à part entière, ce ne sont pas notre propriété. Et il arrive souvent que des gens veulent des enfants pour des raisons que je considère ne pas être juste (l’envie d’être aimé par quelqu’un ou de vouloir vivre avec ses enfants par exemple).

 

Je ne blâme personne ici. Nous avons tous nos blessures, notre chemin et notre vie qui justifie nos choix mais j’essaye juste de faire un constat.

 

Les enfants méritent le respect et devraient avoir le droit de devenir la personne qu’ils devraient être. Ce ne sont pas des minis versions de nous, en tous cas ça ne devrait pas l’être.

 

J’ai 2 enfants, Ekwem et Yéni et très tôt je leur transmis le gout du Tennis en vue d’en faire des champions (c’est ce que j’aurai voulu être) et j’ai tout sacrifié pour ça. Ekwem, le plus grand ne semble plus vouloir y jouer (si tenté qu’il est réellement voulu, il y avait surement la peur de décevoir son père) et Yéni semble vraiment aimer ça jusqu’à présent.

 

Toujours est-il qu’aujourd’hui, je me suis fait à l’idée que chacun ferait ce qu’il veut de sa vie, même si cela n’est pas encore facile à digérer. Il en va de leur équilibre et de leur bien-être.

 

Dès le jour de leur naissance, les enfants devraient avoir le droit et être encouragés à trouver leur propre chemin et ce, à leur propre rythme. Maintenant bien sur, je ne dis pas qu’il faille les laisser faire absolument tout ce qu’ils veulent, surtout qu’aujourd’hui plus qu’hier, nous ne vivons plus dans un cadre naturel.

 

Ce que je veux dire, c’est qu’en tant que parents considérons-nous un peu comme des coachs en développement personnel. Nous devrions toujours être là pour les encourager lorsqu’ils progressent vers différents objectifs et ne jamais les pousser à faire quelque chose lorsqu’ils ne sont pas prêts pour le faire.

 

Voyons voir maintenant, quelles pourraient-être les causes de la perte de l’estime de soi chez nos chers bambins.

 

 

QUELLES PEUVENT-ETRE LES CAUSES DE LA PERTE DE L’ESTIME DE SOI?

 

enfants-confiants

 

  • La critique négative constante – s’ils ont toujours tort, alors pourquoi devraient-ils s’embêter à essayer de s’améliorer. Imagines-toi ton patron 90% de son temps en train d’ouvrir la bouche pour émettre une parole négative, quel impact cela aurait sur toi?

 

  • Manque d’attention – quel intérêt j’ai à réaliser quoi que ce soit puisque personne ne s’y intéresse? Quel intérêt pour moi de vouloir partager cet article si personne ne s’y intéresse? Le sentiment d’importance et d’appartenance est un besoin fondamental pour chaque être humain. Et plus particulièrement, chez un enfant en pleine construction.

 

  • Manque d’attentes – les enfants ont tendance à être à la hauteur des attentes que nous leur avons fixées. Si tu t’attends à ce que ton enfant soit “vilain”, c’est ce qui se passe généralement! En somme, tu reçois (le comportement) ce que tu donnes (tes pensées).

 

  • Manque d’énergie – une mauvaise alimentation peut faire baisser les niveaux d’énergie de n’importe qui et plus particulièrement ceux de nos chers enfants. Créant par la même occasion un terrain propice aux diverses maladies. Et si cela devient chronique, l’enfant se sent toujours incapable d’aller au maximum de ces capacités. Alors que la cause se situe ailleurs.

 

  • Manque d’estime de soi – si les enfants se sentent indésirables ou mal aimés, ils perdront lentement le respect d’eux-mêmes. Ne pas avoir une minute à consacrer à son enfant, alors que celui-ci nous voit sans cesse scotché à notre téléphone portable pour des futilités, je te laisse seulement imaginer les dégâts.

 

Maintenant, comment peux-tu essayer d’inverser la tendance?

 

 

ALORS, QUE PEUX-TU FAIRE?

 

enfants-confiants

 

  • Fais des compliments, mais n’en fais pas trop. Ca ne sert à rien de complimenter un enfant s’il n’a fait aucun effort pour accomplir une tache. Cela peut même être contre-productif. Et n’oublies pas qu’un enfant sait très bien quand tu le complimentes sincèrement ou lorsque tu cherches à le flatter.

 

  • Ne suis pas tes compliments d’un “mais si” – combien de fois j’ai entendu des parents dire à leurs enfants “c’était Magnifique”, mais si tu avais fais ça tu aurais pu être premier! Si tu avais fais ci, ça aurait pu être plus beau! Je suis désolé mais je crois que c’est très défavorable pour un enfant de ne pas faire ressortir sa réussite en premier lieu. N’utilise pas les compliments comme un instrument qui peut servir une critique négative.

 

  •  Laisse-les faire par eux-mêmes – n’oublies pas que les enfants développent la confiance en eux-mêmes en passant à l’action plutôt qu’en entendant de simple compliments. On les aidera énormément en leur donnant l’occasion d’essayer par eux-mêmes. Ils feront des erreurs et c’est tant mieux, c’est le meilleur apprentissage qui soit. Donnes moi le nom d’une seule personne qui est né en sachant conduire ou faire du vélo par exemple. On apprend et en apprenant on maitrise une compétence, puis on gagne de la confiance en soi et en ses propres capacités.

 

  • Ne les comparent pas – ne compares pas tes enfants aux autres enfants, y compris les frères et sœurs. Peu importe ce que les autres font (les grandes sœurs, les petites sœurs, les grands frères, les petits frères, le fils / la fille du voisin,…etc.), c’est qu’ils font eux, qui compte vraiment.

 

  • Etablis un contact visuel avec ton enfant – descends à son niveau lorsque tu lui parles, il est très difficile de motiver quelqu’un lorsque tu le domines

 

  • Reconnais les sentiments de ton enfant – tout le monde se sent parfois effrayé ou seul, c’est naturel et cela s’applique également aux enfants. Pourquoi toujours penser qu’ils font des manières? Il serait grand temps qu’on les reconsidère pour ce qu’ils sont : des êtres humains en croissance dans des environnements inappropriés la plupart du temps!

 

  • Laisses-les faire leur propres choix – bien évidemment dans la limite du raisonnable. S’il peut le faire en toute sécurité, laisses-le continuer sur le chemin qu’il a choisi. Par exemple, s’il a choisi ses vêtements pour la journée, laisses-le porter du rose + orange ou du violet + jaune, on s’en fout! Si on les laisse affirmer leur personnalité maintenant, ils seront plus à même de résister à la pression de la mode en tant qu’adolescent et au moule dans lequel on veut les formater en tant qu’adultes.

 

  • Écoutes ton enfant – souvent en tant qu’adultes nous écoutons d’une seule oreille, notre esprit est concentré sur autre chose. Si ta fille ou ton fils constate que tu ne l’écoutes pas vraiment, ce sera une preuve pour eux que tu ne te soucies pas de leur propre personne.

 

  • Ne sous-estimes pas la profondeur de leurs sentiments – ne te moque jamais d’eux, s’ils te disent ce qu’ils ressentent, respectes ça et réfléchis avec eux. Essayes de ne pas leur dire que ce ne sont plus des “bébés” et qu’ils n’ont rien à craindre.

 

  • Regardes comment tes compliments sont reçus – certains enfants ne veulent pas être félicité de manière excessive devant leurs amis (ça ne fait pas très “cool” Smile). C’est plus particulièrement vrai avec les garçons, alors soyons attentifs à leurs sentiments et faisons preuve de tact.

 

  • “Laisses le temps au temps” – n’oublions pas que ce sont des enfants et que cela peut prendre plus de temps pour déchiffrer et comprendre ce qu’ils essaient de faire.

 

 

A n’en pas douter, il existe encore mille et une manières et des milliers d’exemples pour augmenter la confiance en soi d’un enfant et cela devrait être le but ultime de chaque parent conscient sur cette Terre!

 

 

 

Et surtout n’hésites pas à laisser un commentaire et à partager d’autres pépites pour augmenter la confiance chez nos enfants!Smile

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.